Comment muscler le fessier avec un vélo elliptique ?

De meilleures fesses et cuisses sont à votre portée lorsque vous faites le choix d’utiliser un vélo elliptique. Bien que vous ne puissiez pas réduire de façon ciblée et dire à votre corps d’utiliser uniquement les calories provenant de vos fesses et de vos jambes, vous pouvez augmenter votre consommation globale de calories pour brûler les graisses.

Vélo elliptique : un réel avantage pour muscler ses fesses

Lorsque vous marchez, deux muscles sont en activité : les quadriceps et les ischio-jambiers. Tous les squats ou fentes que vous pouvez faire ciblent efficacement ces deux groupes de muscles.

Mais qu’en est-il de vos fessiers ? Pour beaucoup de gens, surtout les hommes, les fessiers sont un des muscles les moins importants. Après tout, les quadriceps et les ischio-jambiers font le plus gros du travail de déplacement de vos jambes!

Voici ce que font les fessiers : ils relient le haut du corps et le tronc au bas du corps. Vos fessiers font partie des muscles extenseurs ou chaîne postérieure, les muscles qui longent la partie postérieure de votre corps. Des fessiers solides jouent un rôle dans la posture debout et assise, ainsi que dans la foulée de la course et de la marche.

Quelle est la meilleure façon de renforcer ces muscles fessiers ? Le vélo elliptique !

Bien sûr, vous pourriez passer du temps à faire des Kickbacks, des Donkey Kicks et d’autres exercices centrés sur les fessiers.

Cependant, ces exercices ne sont pas aussi efficaces que l’entraînement elliptique, qui fait appel aux quadriceps, mollets et ischio-jambiers en même temps que les fessiers.

Les bénéfices avec ce travail sur les fessiers

  • Moins d’impact sur les articulations : L’impact sur les genoux, les chevilles, les hanches et la colonne vertébrale est minime, ce qui signifie moins de risques de douleurs articulaires après un entraînement elliptique intense.
  • Amélioration de la posture : Le travail des muscles du haut du corps lors de l’entraînement elliptique permet d’améliorer votre posture et votre forme pendant que vous bougez. Mieux encore, le fait d’avoir les mains libres vous permettra de travailler votre équilibre et de renforcer les muscles qui jouent un rôle dans votre maintien en position verticale, y compris les fessiers.
  • Ciblez les muscles plus faibles : Grâce à l’angle réglable de l’appareil elliptique, vous pouvez cibler les muscles secondaires plus faibles de vos jambes, y compris les muscles externes de la hanche et les fessiers.
  • Augmentez la force globale de vos jambes : L’appareil elliptique peut cibler vos quadriceps, vos ischio-jambiers, vos fessiers, vos mollets ou toute autre partie de votre jambe qui est plus faible. C’est une excellente option pour corriger les déficiences ou les déséquilibres musculaires.
  • Maximisez les effets de l’entraînement : L’utilisation d’un entraînement elliptique peut vous aider à augmenter la longueur de vos foulées, ce qui vous permet de brûler plus de calories. Cependant, l’augmentation naturelle de votre foulée n’augmentera pas votre perception de l’effort. Cela signifie que vous brûlerez plus de calories, mais que vous ne vous sentirez pas plus fatigué.

Exercice par étapes pour travailler son fessier avec le vélo elliptique

Sous la graisse, vous tonifiez vos jambes et vos fessiers grâce à un exercice à faible impact sur l’elliptique. Vos jambes fournissent la puissance nécessaire à l’exercice et lorsque vous augmentez le niveau de résistance, vous augmentez le tonus musculaire de vos jambes. Pour une course en montée, ciblez vos fessiers avec un réglage de l’inclinaison, ou utilisez une inclinaison plus importante pour des résultats similaires à ceux d’une montée d’escalier, avec moins d’impact sur vos genoux.

  • Échauffement avec un rythme lent à modéré sur une résistance légère pendant trois à cinq minutes.
  • Augmentez votre vitesse et votre résistance jusqu’à un niveau qui vous fait transpirer, mais qui vous permet de maintenir une conversation. Essayez de rester à ce niveau pendant 10 minutes deux fois par jour, si vous êtes débutant. Ajoutez 15 minutes chaque semaine, soit un total de 120 minutes, pour brûler des calories et tonifier vos fesses et vos cuisses.
  • Variez vos mouvements et ciblez vos fessiers en incluant des intervalles de pédalage en arrière. Par exemple, après votre échauffement, pédalez en avant pendant deux minutes, puis en arrière pendant une minute. Poursuivez ce schéma pendant le reste de votre entraînement.
  • Ajoutez des variations dans les niveaux d’inclinaison, de vitesse et de résistance pour stimuler vos fesses et vos cuisses et les empêcher d’atteindre un plateau si vous utilisez le même entraînement. Par exemple, pédalez sur une résistance légère à un rythme rapide pendant cinq minutes, puis augmentez le niveau de résistance et ralentissez votre rythme pendant deux minutes. Ou encore, pédalez sur une résistance élevée et une forte inclinaison pendant deux minutes, puis sur une résistance légère et une faible inclinaison pour un sprint d’une minute.
  • Maintenez une bonne forme pour cibler vos fessiers et vos cuisses. Gardez tout votre pied en contact avec la plate-forme. Poussez sur vos talons pour contracter vos fessiers. Tenez-vous droit, sans vous pencher en avant. Regardez droit devant vous. Placez légèrement vos mains sur les mains courantes pour garder l’équilibre ou utilisez les mains courantes mobiles.
  • Suivez l’intensité de votre entraînement en mesurant votre rythme cardiaque. Soustrayez votre âge de 220 et multipliez le résultat par 65 et 85 %. Maintenez un rythme d’entraînement qui maintient votre fréquence cardiaque dans cette fourchette pour brûler des calories, améliorer votre endurance et tonifier vos fessiers et vos jambes.
  • Soyez cohérent avec vos séances d’entraînement hebdomadaires et vous constaterez des améliorations au niveau des fesses et des cuisses.